INFORMATION ET PREVENTION DOPAGE

Durant la saison 06-07, deux athlètes FSGT Aquitains ont été contrôlés positif lors des championnats fédéraux de force athlétique et de développé couché. En fait, il s'avère que ces deux licenciés manquaient d'informations et qu'un simple document, une Autorisation à Usage Thérapeutique, leur aurait permis de se soigner sans être suspecté de dopage.
Le 17 mai 2008, nous avons donc organisé, à leur demande, à Léognan, une conférence sur ce thème avec la participation d'un représentant de la Direction Régionale et Départementale Jeunesse et Sport, d'un médecin du sport et d'une psychologue de l'Agence Médicale de Prévention du Dopage.
Suite à cette conférence nous avons décidé d'établir une fiche d'information et de la diffuser dans tous les clubs de la Ligue d'Aquitaine et du Réseau Omniforces FSGT.
En effet, le titre III du code du sport, intitulé « santé des sportifs et lutte contre le dopage » précise dans l'article L.231-5 : « les fédérations sportives développent auprès des licenciés et de leur encadrement une information de prévention contre l'utilisation des substances et procédés dopant avec l'appui des Antennes Médicales de Prévention du Dopage. »

Qu'est ce que le dopage ?
L'article L.232-9 définie le dopage :

  • « Utiliser de substances ou de procédés de nature à modifier artificiellement les capacités d'un sportif ou à masquer l'emploi de substances ou procédés ayant cette propriété.
  • De recourir à ceux de ces substances ou procédés dont l'utilisation est soumise à des conditions restrictives lorsque ces conditions ne sont pas remplies. »

Cette définition renvoie à une liste de substances très détaillée qui est publiée au journal officiel de la république française.
Alors nous vous conseillons :

  • de ne prendre aucun médicament même anodin sans avoir consulté la liste des produits interdis ou un spécialiste
  • d'avertir tout médecin, dentiste ou pharmacien que vous consulté de votre état de sportif et des restrictions médicamenteuses entraînées.

En effet, l'article L.232-2 précise : « Si un praticien prescrit des substances ou des procédés dont l'utilisation est interdites, …, le sportif n'encourt pas de sanction disciplinaire s'il a reçu une autorisation, accordée pour usage à des fin thérapeutique de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage »

Qui est susceptible d'être contrôlé ?
Tous les sportifs licenciés ou les membres licenciés (compétiteur ou pas) d'un groupement sportifs affiliés à des fédérations sportives sont susceptibles d'être contrôlés (article L.232-21) dans tout lieu où se déroule un entraînement ou une compétition et dans tout établissement dans lequel sont pratiquées des activités physiques et sportives (article L.232-13).
En cas de contrôle positif, les licenciés encourent des sanctions disciplinaires qui peuvent aller jusqu'à l'interdiction définitive de participer aux compétitions et manifestations sportives.
Des sanctions pénales sont également prévues dans les articles L.232- 25, 26, 27 et 28 pour :

  • le fait de s'opposer à l'exercice des fonctions dont sont chargés les agents et personnes habilités à effectuer des contrôles (6 mois d'emprisonnement et 7 500€ d'amende)
  • la même peine est prévue en cas de non respect des décisions d'interdiction.
  • Le fait de prescrire, de céder, d'offrir, d'administrer ou d'appliquer à un sportif une substance ou un procédé, de faciliter son utilisation ou d'inciter, de quelque manière que ce soit, ce sportif à leur usage est puni de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000€ d'amende. Ces peines sont portées à 7 ans d'emprisonnement et 150 000€ d'amende lorsque les fait sont commis en bande organisées ou lorsqu'il sont commis à l'égard d'un mineur. De plus, il est également prévu la fermeture pour un durée de un an au plus, des établissement ayant servi à commettre l'infraction.

COORDONNEES UTILES :
Pour plus d'information sur la loi :

  • http://www.santesport.gouv.fr/
  • DDJS Dordogne : 30 rue Chanzy, 24000 PERIGUEUX. Tél : 05.53.35.72.00
  • DDJS Gironde : 7Bd du Parc des Expositions, 33525 BRUGES CEDEX. Tél : 05.56.69.38.00
  • DDJS Landes : 7 place Francis Planté, 40010 MONT DE MARSAN CEDEX. Tél : 05.58.05.76.30
  • DDJS Lot et Garonne : Stade – rue de Lille, 47015 AGEN CEDEX. Tél : 05.53.77.48.30
  • DDJS Pyrénées Atlantique : 6 ter rue Enfant Jésus, 64000 PAU. Tél : 05.59.27.27.56
  • Antenne Pays Basque : 8 quai de Lesseps, 64100 BAYONNE. Tél : 05.59.55.66.04

Pour consulter la liste des substances ou procédés dopant :

Pour parler du dopage :

  • écoute dopage : du lundi au vendredi de 10h à 20h au 08.00.15.20.00 ou www.ecoutedopage.com
  • Centre d'Accompagnement et de Prévention pour les Sportifs (CAPS) : 91 cours d'Albret, 33000

BORDEAUX. Tél :05.56.79.58.14, Fax : 05.56.79.49.78, Mail : caps@chu-bordeaux.fr